Arrêts maladies : faire appel à un spécialiste des contrôles

Arrêts maladies

Une vérification des justificatifs peut se faire par les employeurs indemnisant leurs salariés en cas d’arrêt maladie. La sécurité sociale peut agir aussi de la même façon. En effet, si l’arrêt maladie n’est pas prouvé, des sanctions financières se présenteront. Ainsi, si vous êtes novice dans le sujet, suivez ce dossier. Comprenez comment se font les contrôles relatifs aux arrêts maladies.

Le contrôle concernant les arrêts maladies par l’employeur

Vous êtes employeur dans une entreprise et vous faites face à des arrêts de travail fréquents ? Vous avez des doutes sur la validité des arrêts maladies de vos employés ? Ne vous en faites pas, vous avez bien le droit d’agir. L’idée est de faire appel à un médecin spécialisé pour un contrôle médical. Ce dernier effectue une contre-visite médicale dans le respect de certaines modalités. Tous les employeurs peuvent faire vérifier que l’état de santé de son salarié justifie l’arrêt de travail. De manière générale, cette visite, qui peut être à domicile, est réalisée par un praticien libéral du choix de l’employeur. Il n’est pas obligatoire, donc non impératif, d’avertir le salarié en question de sa venue. Suite à l’intervention, le médecin renseigne l’employeur si l’arrêt de travail est vraiment légitime ou pas du tout. De là, l’employeur peut notifier un arrêt des indemnités si l’arrêt n’est pas règlementaire. Pour ce faire, l’employeur est tenu de s’adresser à un vrai spécialiste du contrôle médical. Il est donc nécessaire de faire un tour sur un site spécialisé dans le domaine comme www.mediverif.fr.

Le contrôle par l’Assurance maladie

Si la visite décidée par l’employeur n’a pas été effectuée, le médecin contrôleur doit renseigner la Caisse primaire d’assurance maladie. C’est au tour de cette dernière de vérifier la situation du salarié dans ce cas. Ayant tous ses droits, l’assurance maladie peut convoquer l’employé. De là, celui-ci doit passer des examens auprès de son service médical. Il est à préciser qu’une contre-visite avec des avis négatifs du médecin entraine la suspension des indemnités. Or, sachez aussi que ce n’est pas obligatoire d’envoyer les avis des contrôleurs au service médical de l’assurance maladie. En effet, le controle medical arret maladie ne se limite pas à la justification médicale. Il concerne également la durée de l’arrêt, les prolongations ainsi que ses obligations. En outre, l’arrêt de travail souligne que le salarié en question doit rester chez lui et stopper toute activité professionnelle ou non. En cas d’arrêt injustifié, la Caisse primaire de l’assurance maladie suspend l’indemnisation et exige une reprise du travail.

Contacter un médecin contrôleur d’arrêts maladie

L’appel à un spécialiste du contrôle d’arrêt médical est nécessaire pour prouver tout arrêt de travail douteux. Le recours au service d’un médecin contrôleur d’arrêts maladies est une tâche majeure. Cela permet de lutter essentiellement contre l’absentéisme dans l’entreprise. C’est même l’État qui autorise les employeurs de faire une contre-visite ou un contrôle médical arrêt de travail. Cela induit une bonne gestion des arrêts de travail au sein des sociétés différentes. Ce contrôle s’effectue dans le domicile du salarié. Par contre, sachez que l’employeur ne sera pas mis au courant de la pathologie du salarié. Le médecin contrôleur lui informe seulement sur la validité ou non de l’arrêt de travail. Afin de garantir une contre-visite de qualité, il est conseillé de faire appel à un réseau composé de médecins spécialistes au service de l’employeur. C’est le meilleur choix pour profiter d’une prestation conforme aux normes. Une solution permettant de comprendre la validité ou non d’un arrêt de travail dans le moindre délai. Un réseau professionnel avec des médecins qualifiés propose une intervention rapide dans le domicile du salarié concerné.

Un suivi automatique des heures de délégation CSE
Se protéger les yeux des écrans en s’équipant de la bonne paire de lunettes