La santé et sécurité au travail : et en cas de non-respect ?

Deux facteurs très importants pour le travail sont la santé et la sécurité. Ils constituent une discipline engageant à l’évaluation et à la réduction des risques professionnels. Ceux-ci concernent les maladies dites professionnelles ainsi que la sécurité de tous les travailleurs. Toute entreprise doit tenir compte de ces risques et placer des points d’actions afin de les prévenir. Ces derniers forment en effet un système de santé et de sécurité au travail. Cette politique vise en fait à améliorer les conditions de travail.

En quoi cela consiste-t-il exactement ?

La santé et sécurité au travail est une politique visant à protéger les salariés des éventuels accidents dans le cadre professionnel. Plus précisément, il s’agit d’un ensemble d’obligations de moyen soumises par les salariés. Ces obligations sont en fait définies par le Code du travail. En effet, il est du devoir de chaque travailleur de prendre soin de sa santé et de sa sécurité, mais également de celles des autres.

Les obligations de santé et de sécurité comprennent : l’obéissance aux consignes du règlement intérieur, la signalisation d’une éventuelle alerte, l’obligation de porter des équipements de protections et bien d’autres.

L’importance de la politique de santé et de sécurité au travail

La politique de santé et sécurité au travail s’avère être un ensemble de systèmes permettant d’assurer la sécurité ainsi que de la santé des travailleurs au sein de l’entreprise. En fonction du domaine d’activité, l’employeur a le devoir de mettre des règles et des consignes que les salariés doivent respecter. À titre d’exemple, si les employeurs sont exposés à des risques chimiques, ils doivent porter des équipements appropriés pour réduire le nombre d’accidents.

L’évaluation des risques professionnels permet de répondre aux exigences imposées par la réglementation. Par ailleurs, les obligations invoquées dans la sécurité au travail accordent une traçabilité optimale concernant l’entreprise.

Les sanctions liées au non-respect des règles relatives à ces politiques de travail

L’inspection du travail contrôle le respect des règles de sécurité dans une société. Dans le cas où l’employeur ne respecterait pas son obligation de sécurité, on lui incombe à indemniser le salarié en fonction de la gravité de l’accident. Il faut noter que les sanctions pénales peuvent induire l’employeur à une peine d’emprisonnement.

Le non-respect des règles de sécurité et de santé au travail expose un salarié à des sanctions disciplinaires. Ainsi, si un des employés est amené à ne pas suivre ces règles, l’employeur pourrait le sanctionner. Si le degré de désobéissance est assez haut, cela pourrait même aller jusqu’ au licenciement en cas de faute grave.

Quels sont les plus grands métiers à risques ?
Sécurité au travail : Les affichages obligatoires en entreprise