Quels sont les plus grands métiers à risques ?

Travailler pour se nourrir, manger pour vivre à partir des moyens qui nous sont accessibles. On expérimente tous cette fatigue après une dure journée au travail, mais on reconnaît que c’est pour la survie et l’avenir qu’il faut se donner corps et âme. Cependant, chacun a son propre travail, il y a ceux qui ont cet avantage d’exercer un métier non exposé aux risques et il y a ceux qui mettent leur vie en danger pour recevoir leur paie à la fin du mois. Exercer ces métiers nous expose à des dangers sanitaires et même à la mort. Découvrez dans cet article les métiers dangereux pour l’homme.

Le métier d’agriculteur

La vie à la campagne paraît tranquille et facile, mais ce n’est pas le cas quand il s’agit de travailler la terre et les champs pour vivre. Le métier d’agriculteur, en effet, est classé parmi les métiers à risque. On est loin de la pollution des villes, dans une tranquillité et entourée par la nature ; la vie dans les champs n’est pas pour autant hors du danger. L’utilisation des machines de grande taille, l’exposition aux pesticides et aux fongicides, on rencontre aussi le taux de suicide qui augmente, l’isolement. Les observations estimées près de 2600 décès d’agriculteurs en une année.

Le poste d’un pilote est aussi concerné

Voler dans le ciel, voici le métier dont on rêvait le plus en étant enfant. Le gros salaire, les voyages et tout ce qui va avec, ces nombreux avantages du métier de pilote. Toutefois, le métier d’un pilote fait partie des plus grands métiers à risque. En tant que pilote, il met sa vie en danger, est exposé à un risque de crash, une perte de contrôle à chaque vol. Il y a aussi les pannes matérielles, les incendies, ces dernières qui conduisent toutes à la mort. Malgré qu’être un pilote soit un merveilleux métier, c’est aussi l’un des plus risqués.

Découvrez le poste d’un élagueur

L’élagage, un métier qui consiste à trancher les branches vivantes ou mortes d’un arbre pour pouvoir cesser son développement. Voilà un métier particulièrement dangereux, l’élagueur qui risque de chuter du haut d’un arbre, ou se faire assommer par une branche. On distingue aussi les risques d’électrification en cas de contact avec les lignes électriques ; la manipulation des outils d’élagage qui pèse bien lourd, le danger guette bien le travailleur. Au moindre déséquilibre, soit on est paralysé à vie ou même mort. Le décès d’élagueur est estimé à 1600 chaque année. C’est pourquoi il fait partie des métiers à risque.

Sécurité au travail : Les affichages obligatoires en entreprise
La santé et sécurité au travail : et en cas de non-respect ?